fdc01

Vous êtes ici : Accueil / Modes de chasses / La chasse à l’approche et à l’affût 
A+ R A-

La chasse à l’approche et à l’affût :

La chasse à l’approche ou à l’affût, dénommée encore "chasse individuelle" ou "chasse silencieuse" permet de répondre à des problèmes de développement localisé du grand gibier, dans des territoires trop petits pour chasser en battue au chien courant, en zone périurbaine, en zones proches de voies de circulation, et de réaliser du tir sélectif.

La chasse à l’approche consiste à rechercher en solitaire, en silence, un animal afin de l’approcher et de pouvoir le tirer dans les meilleures conditions. Elle doit être le moins dérangeante possible pour les animaux.

L’approche doit se faire à bon vent. La chasse à l’approche représente le mode de chasse où les animaux ont le plus de défenses possibles : ils voient, entendent et sentent beaucoup mieux que le meilleur des chasseurs.

La chasse à l’affût, quant à elle, se pratique à partir d’un mirador, placé dans un lieu régulièrement fréquenté par les animaux, et dans lequel se dissimule le chasseur, à l’aube et en soirée jusqu’au crépuscule. Ce mode de chasse perturbe beaucoup moins un territoire, la présence humaine étant moins facilement décelée par les animaux.

Principes de base communs aux deux modes de chasse individuelle :

L’affût et l’approche constituent avant tout une période d’observation et de régulation : ? 

  • Une période d’observation à la fois pour le plaisir propre à celle-ci et pour la possibilité, ainsi offerte, d’effectuer un contrôle quantitatif et qualitatif des espèces.
  • Une période de régulation car elle permet de procéder à un tir sélectif, d’élimination des animaux chétifs, malades ou déficients. Sans sous-estimer la possibilité d’effectuer un tir de récolte, il est primordial d’effectuer avant tout des tirs sanitaires.

L’équipement :

L’équipement de base comportera :
Une carabine de chasse, c’est-à-dire :

  • Une arme rayée, munie d’une lunette parfaitement réglée (à vérifier en début de saison) 
  • Le calibre sera adapté à l’espèce chassée
  • Une paire de jumelles
  • Une canne d’appui ou canne de visée (canne de pirsch) pour le tir à l’approche

Le Tir :

Un seul principe de base incontournable : "LA BALLE PROPRE"

Pour y parvenir, le tir est soumis à trois conditions :

  • L’animal doit être arrêté
  • L’animal doit être de travers
  • Aucun obstacle ne doit s’interposer entre l’animal et le chasseur ( branche)

Le chasseur respectera les règles de sécurité suivantes :

  • Tirer sans danger : compte tenu de l’allongement des distances par rapport au tir en battue, le chasseur doit être vigilant et il s’assurera qu’il peut tirer sans danger,
  • Tirer avec un calibre adapté (carabine à canon rayé munie d’une lunette bien réglée) exclure l’utilisation d’armes à canons lisses,
  • Pour l’approche, le tir s’effectuera sur la canne d’appui,
  • Pour l’affût, le tir s’effectuera sur le rebord du mirador,
  • Ne tirer qu’un animal parfaitement identifié et préalablement sélectionné,
  • Le tir s’effectue sans précipitation,
  • Le chasseur vise une zone réputée mortelle (cou ou cœur),
  • Le tir s’effectue à distance raisonnable (une centaine de mètres).

Le tir est prohibé dans les circonstances suivantes :

  • Doute sur la sécurité
  • Animal en mouvement
  • Présence d’un obstacle
  • Absence d’appui (prohibition du tir à bras franc ou du tir à trop longue distance)

L’après tir :

Deux hypothèses :
1- l’animal est atteint et reste sur place, le chasseur prendra les dispositions suivantes :

  • pose du bracelet de marquage
  • éviscération immédiate

2- l’animal s’enfuit, le chasseur adoptera le comportement suivant :

  • observation du comportement de l’animal
  • repérage de sa ligne de fuite
  • recherche d’indices de sang, poils, os et marquage de ceux-ci
  • appel à un conducteur de chien de sang agréé

Telles sont les règles et les principes qui guident ce type de chasse Merci de les respecter pour promouvoir une chasse digne de ce nom.