fdc01

Vous êtes ici : Accueil / Protection des biotopes
A+ R A-

Protection des biotopes

Les actions de la Fédération des Chasseurs se situent à 2 niveaux :

1 - Amélioration de la capacité d'accueil des biotopes. A titre d'exemple :
  • Jachères faune sauvage (environ 1 000 hectares dans le département de l'Ain)
  • Réimplantation de haies (savoir-faire des chasseurs) : Environ 5 km par an dans le département de l'Ain :
  • Réouverture de milieux montagnards ou semi montagnards : réhabilitation de l'ancien pâturage de TURET – Pays de Gex ;
  • Entretien des Zones Humides : réhabilitation du marais de Colomieu

2 - Protection par acquisition A titre d'exemple :

  • Plateau du RETORD
  • Val de SAONE
  • Haies de CHALEINS
  • Etang CHAPELIER Réserve ornithologique importante
  • Etang du GRAND BIRIEUX –En partenariat avec l'ONCFS – Station d'Etude et de Recherche
  • Domaine de VERNANGES – Etang BISCOUX Plus de 100 sarcelles d'hiver en permanence pendant la période de chasse
  • Réhabilitation d'une ballastière après extraction de granulats – JAYAT : Profilage des berges en pente douce, végétalisation des berges afin de rendre le milieu rapidement accueillant.

Intérêt des réserves

  • La Fédération s'est attachée à acquérir des zones mises en réserve, pour des intérêts tant faunistique que botanique, sur toutes les zones géographique du département (Pays de Gex (Turet), Haut-Bugey (Retord), Bugey (Colomieu), Bresse (Jayat), Val de Saône (80 ha de prairies), Dombes (Birieux, Vernanges, Chapelier), Revermont (Rosy).
  • Ces opérations de sauvegarde sont d'autant plus nécessaires que la pression foncière est importante avec souvent pour conséquence la disparition irrémédiable d'un patrimoine remarquable (espèces rares et protégées).
  • Ces réserves permettent aux chasseurs d'avoir une approche plus naturaliste et sont en plus, vis-à-vis au grand public, une vitrine du savoir-faire du monde de la chasse.